ARCHIVES MENSUELLES: mars 2018

Le domino


Ce matin-là, sur la plage balayée par une forte tramontane, un domino. Un domino double 3 plus exactement. Bien sûr, la plupart des gens considèreront ce petit domino comme un vulgaire jouet en plastique égaré par je ne sais quel enfant sans se demander pourquoi ce dernier est venu jouer précisément sur cette plage, à cet endroit. Mais beaucoup d’autres personnes en feront une interprétation très personnelle. Les nostalgiques se souviendront de leur enfance. Les mélomanes entendront le do et le mi, premières notes d’une cantate mystérieuse dont seul le vent connait la musique. Les férus de maîtres-nombres décrypteront dans
Lire la suite

Les amoureux qui s’bécotent…


Ils sont sur le rebord du mur opposé et se courent après dans un rythme effréné. Curieux pour des pigeons de se déplacer ainsi. Ils vont d’un bout à l’autre du rebord sans s’arrêter une seule seconde, comme lancés dans une course dont eux seuls connaissent l’issue. Danse de l’amour harmonieuse et voluptueuse. Parade nuptiale prémisse à de passionnés ébats. Ils ne semblent pas pressés, prennent le temps de se chercher, jouent à s’éviter, à se perdre, à se retrouver. Le mâle, ou supposé tel, enfle le cou, gonfle ses plumes, tourne sur lui-même tout en roucoulant doucement. La femelle
Lire la suite

L’homme passion


Il n’est pas sur place quand je l’ai au bout du fil, mais il prend la route de suite pour venir me parler de ses vins, non sans m’avoir expliqué comment arriver chez lui. Nous éclatons de rire au téléphone à propos de mon sens de l’orientation inné. J’arrive avant lui au domaine en question. Les champs de vigne, les siens et ceux des autres vignerons du coin, s’étendent à perte de vue. Le maitre des lieux arrive en trombe, un large sourire aux lèvres. Il m’invite à entrer dans son bureau et nous commençons à parler. Pour éviter toute
Lire la suite

« Qui c’est celle-là ? ?


Qu’est-ce qu’elle fait, qu’est-ce qu’elle a, qui c’est celle-là ?
Complètement toquée, c’te nana-là, complètement gaga
Elle a une drôle de tête cette fille-là
Qu’est-ce qu’elle cherche, qu’est-ce qu’elle a ?
Et puis sa démarche les gars
Elle est drôlement bizarre les gars
ça s’passera pas comme ça.

Je ne suis pas une playmate, je ne paie pas de mine,
Avec mes chaussures de marche et mon air de gamine
Mais je ne sais pas pourquoi quand je souris aux chèvres
Elles semblent toujours dire de moi que Dieu m’en préserve
Et leurs bergers crient sur moi…

Qu’est-ce qu’elle fait, … Lire la suite

Le bar


La journée a été longue, fatigante, infructueuse, émaillée de rendez-vous avortés, de refus, d’agressions verbales. Une de ces journées qui fait regretter de s’être levé. Avec, en prime, le stress de ne pas avoir le nombre d’interlocuteurs suffisant pour assurer les articles attendus. Face au découragement qui pointe, un seul remède : l’un des deux bars du coin ! Instinctivement, j’opte pour celui qui, dit-on, n’a que des vieux. Par expérience, je sais que c’est dans ce genre de café que se disent les choses, que se racontent les histoires. Le patron m’accueille avec un large sourire et à ma
Lire la suite

Le GPS


Mercredi, direction une nouvelle commune de l’Aude dont, bien sûr, je n’ai jamais entendu parler. La veille, par acquis de conscience, j’ai vaguement regardé l’itinéraire pour ne pas perdre de temps. De toute façon, je n’ai aucun sens de l’orientation et aucune mémoire de routes que je n’ai pas encore empruntées donc inutile que j’essaie d’imprimer quoi que ce soit… Partant du principe que toute route est bonne à découvrir, je me suis fait une raison depuis bien longtemps de mon aptitude incomparable et chronique à me perdre ! Bref. Ce matin-là, l’idée, saugrenue, me prend de connecter mon GPS
Lire la suite

Eloge de la différence


Deux becs de fontaine faisaient la conversation. Pour une raison méconnue, ils avaient été placés à quelques centimètres l’un de l’autre, au-dessus d’une grande vasque en pierre. Ils étaient seuls et figés à jamais dans ce mur, si bien qu’ils n’avaient rien d’autre à faire que de s’observer et de se parler. Se parler est d’ailleurs un bien grand mot puisqu’ils passaient leur temps à se comparer et à se disputer sur leur prédominance respective.
– Tu n’es qu’un vulgaire tuyau ridiculement petit ! Si tu t’arrêtes de couler demain, personne ne s’en apercevra ni ne te regrettera !
Lire la suite

Poing à la ligne


Je dormais à poings fermés ce matin-là quand quelque chose m’a réveillée. Quelque chose comme un imperceptible agacement. Je me mis en réflexion. En perdant mes points de repère, j’avais l’impression d’être au point mort et même d’avoir atteint le point de non-retour. J’ouvris la fenêtre et levais les yeux. Ce que je vis me laissa bouche-bée : comme en accord avec mon humeur du jour, les nuages avaient formé un poing. Autant dire que l’image tombait à point nommé ! Que voulait-il me dire ce poing levé dans le ciel ? Levé, serré ou tendrement lové autour d’un objet
Lire la suite

A première vue…


D’abord des restes de la neige tombée la nuit passée. Et le soleil qui s’emploie à la faire fondre. Puis de petites touches de bleu azur, comme des morceaux de ciel venus tutoyer la terre. De petites touches de bleu qui, à y regarder de plus près, deviennent de douces et pétillantes violettes. Et au milieu de cette renaissance printanière, quelques flocons serrés les uns contre les autres pour tenter de résister à la chaleur montante. Résistance dérisoire et touchante que les violettes goûtent à juste valeur en s’enivrant de la glace devenue eau. Puis, au milieu de ce ballet
Lire la suite

Tombées du ciel


Les étoiles s’amusaient comme des petites folles, toutes contentes d’avoir échappé à la surveillance de la lune et de gouter cette mer qu’elles ne voyaient d’habitude que d’en haut. Elles sautaient sur les vagues, disparaissant, apparaissant au gré de leurs jeux. La mer, d’abord surprise, s’amusait à les cueillir au creux de ses vagues puis à les faire sauter jusqu’à la plage. Elle se sentait belle de ces petits astres célestes devenues soudain terrestres. Mais le soleil s’agaça de cette complicité naissante et solidaire de la lune, son alter ego céleste, il se cacha derrière les nuages. Les étoiles cessèrent
Lire la suite

Le secret


Le vieil homme et l’enfant étaient assis sur le sable, à regarder le soleil monter tout doucement dans le ciel. Ils ne parlaient pas. Ils étaient juste posés l’un près de l’autre, chacun laissant ses pensées voguer au gré de la légère bise venue de la montagne. Puis l’enfant commença à s’impatienter. Il voulait courir, sauter, crier.
Le vieil homme prit alors la parole et, montrant du doigt la mer, il lui demanda :
– Que vois-tu là, devant toi ?
Interloqué, l’enfant répondit pourtant du tac au tac.
– Et bien, la mer !
– Mais encore ?
L’enfant
Lire la suite