ARCHIVES JOURNALIÈRES: 8 octobre 2018

Les lettres


Une dame, tout de noir vêtue, sur une scène quasiment nue, dans ce qui fut autrefois la salle de garde du château de Rieux-Minervois et qui, aujourd’hui, accueille concerts et spectacles. Une dame aux cheveux blancs venue accompagner à la viole de gambe la lecture de quelques-unes des lettres que se sont écrites ses grands-parents, Bernard et Magali Collin, d’août 1914 à septembre 1915. A sa droite, assise devant une petite table de bois, Isabelle Gély, raconte le quotidien des épouses et mères privées de leurs époux, de leurs pères, de leurs frères. A sa gauche, parfois assis, parfois debout
Lire la suite