Ainsi va le sable…


Tous les ans, la période estivale terminée et l’hiver s’annonçant, les services techniques de la ville de Canet en Roussillon installent de grands filets verts entre les divers escaliers de la promenade et la mer. Et chaque année, je me demande à quoi peuvent bien servir ces filets qui obligent les promeneurs à faire un détour certes négligeable, mais agaçant parce qu’inexplicable. En fait, le sable de la plage de Canet a une particularité: il vole! A la moindre bise, au moindre coup de vent et à fortiori à la moindre tempête, il déserte le bord de mer pour aller se réfugier sur les hauteurs, tout près de la promenade. Du coup, la plage se creuse et la mer ne sait plus où elle en est! Ces fameux filets verts servent donc à retenir une partie du sable voyageur et à le rendre aux vagues qui, solidaires du vent, prennent alors un malin plaisir à le chasser de nouveau vers les hauteurs… Comme pour nous dire que quoi que l’Homme fasse, la nature reste la plus forte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *