Il suffit d’une plume…


Il suffit d’une plume trempée dans la lumière du soleil couchant pour que les mots reprennent leur délicate sarabande. Les nuages deviennent alors personnages, les oiseaux des messagers, le vent un compagnon de voyage, les roseaux des témoins souples et silencieux… Magie de l’imaginaire qui s’inspire de tout, que tout inspire… Le temps n’a plus de consistance. La plume s’anime, colore les feuilles blanches des encres qu’elle rencontre.
A l’encre du soleil, elle écrit comme nulle autre pareille.
A l’encre de tes yeux, elle s’enivre de merveilleux.
A l’encre de la vie, elle raconte l’envie… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *