Le château de sable qui se rêvait pyramide…


Sa vocation n’était pas de durer. Ni de décider de sa vie. Mais il était de ces châteaux de sable rebelles qui poursuivent leur rêve jusqu’à sa concrétisation. Et son rêve à lui, c’était de se transformer en pyramide. Encore fallait-il qu’il visse le jour… Surtout en ce jour d’hiver froid où la plage était déserte. Simple pensée en attente de matérialisation, il se promenait en bord de mer, attendant qu’une bonne âme le saisisse au vol et se l’approprie. Heureusement, il y a toujours un enfant pour croire que tout est possible. Il remarqua une petite fille accoudée sur le parapet, la tête sur les mains, le regard perdu vers l’horizon et un soupir d’ennui au bord des lèvres. Il se glissa dans son esprit et l’invita à venir danser avec lui dans le sable. La petite fille se dressa d’un coup, comme mue par un ressort et se précipita vers ses parents. « Venez, venez, on va construire un château de sable. » Devant leur peu d’enthousiasme, elle prit le verre en plastique qui trônait à côté des tasses de café et fila vers la plage. Et de pensée, le château de sable devint réalité. La petite fille venait à peine de le mettre au monde qu’elle dut rejoindre ses parents. Le petit château se retrouva seul. Il aurait pu se contenter d’exister en l’état, mais son rêve de devenir pyramide ne l’avait pas quitté. Les châteaux sont édifiés sur des mottes pour dominer, une région et ses habitants ; les pyramides sont reliées aux étoiles. La puissance et le pouvoir pour les premiers, l’éternité et l’immortalité pour les secondes… Son choix était fait depuis longtemps. Restait à trouver qui pourrait opérer un tel miracle… Comme si elle avait entendu son lancinant appel, la tramontane se leva soudain. Il se sentit aussitôt ébranlé par ce courant d’air virevoltant. Il sut dès cet instant qu’il ne lui résisterait pas longtemps. Il l’implora. « S’il te plait, ne me fais pas disparaitre complètement. Transforme-moi en pyramide. » La tramontane n’avait pas l’habitude qu’on lui parlât aussi doucement. La plupart des gens qui s’adressaient à elle l’insultaient ou la rejetaient, ce qui décuplait sa colère et son envie de destruction. Intriguée et circonspecte, elle s’arrêta au-dessus du petit château. « Mais pourquoi t’aiderais-je ? Tu es de toute façon voué à l’oubli. » Le petit château, retenant de toutes ses forces les grains de sable qui le constituaient, murmura d’une voix douce. « En me transformant en pyramide, tu me donneras l’éternité. Et tu te donneras la chance d’être reliée aux étoiles parce que je n’aurai de cesse de t’accompagner. » La Tramontane sentit son âme de vent fondre aux mots doux et caressants de celui qu’elle n’avait vu que comme un intrus jusque-là et qui, par sa volonté et son entêtement à devenir qui il rêvait d’être, lui ouvrait les portes d’un possible encore jamais perçu. « Si tel est ton rêve, petit château de sable, je vais le concrétiser. N’aie pas peur, je vais tourner autour de toi et te transformer. » Le vent tint sa promesse et le château devint pyramide fièrement dressée vers le ciel. De ce jour, la tramontane fut reliée aux étoiles et s’appliqua à réaliser les rêves de celles et ceux qu’elle croisa. Sans plus se soucier de ceux qui la rejetaient. Alors, si vous croisez un château de sable, ou une pyramide, surtout ne les détruisez pas. Ils contiennent des rêves plus précieux que tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *