Le rêve de Lee


Lee vend des nems au marché. Des nems, des rouleaux de printemps, des samoussas, des salades, du riz cantonais… Chaque samedi, chaque dimanche, elle arrive avant l’aube et installe sa vieille caravane reconvertie en cuisine itinérante. Elle met à chauffer le bain d’huile qui lui permettra de cuire en temps réel les préparations du week-end. Puis, quand le jour commence à pointer son nez, elle s’emmitoufle dans un manteau bien chaud, se prépare un thé bouillant et ouvre l’auvent qui abritera ses clients. Lee, tout le monde la connait au marché. Tout le monde aime le sourire invariablement accroché à ses lèvres malgré la fatigue de la nuit passée à préparer ce qu’elle vendra dans la matinée. Toujours d’humeur égale, elle semble heureuse dans sa petite caravane tout aussi fatiguée qu’elle. Pourtant, Lee cache un secret ou plutôt un rêve caché. Et ce matin-là, ses yeux brillent rien que d’y penser. Alors nous prenons le temps d’un thé et d’un nem qu’elle m’offre en prenant le soin, comme à chaque fois, de me dire que de toute façon, il est cassé et qu’elle ne le vendra pas. Et comme à chaque fois, je fais semblant de la croire et je le déguste tout en discutant avec elle. Et soudain, elle plonge ses yeux dans les miens et me dit : « A la fin de l’année, je t’emmène au Vietnam. La vie n’est pas chère là-bas et il y a du travail pour les Français. Tu es célibataire, tu trouveras un mari. En attendant, on trouvera à se loger toutes les deux. Les maisons ne sont pas chères, on mange bien pour pas beaucoup. » Quand elle me parlait de son pays, elle y était. Alors, je suis partie avec elle. Il ne faut pas casser les rêves, ni les siens, ni ceux des autres. Ils vous accompagnent, vous allègent et vous portent quand le quotidien devient trop lourd. Les rêves sont comme le soleil. Ils naissent derrière l’horizon, on les remarque à peine. Puis ils grossissent et finissent par se matérialiser pour finalement illuminer le ciel tout entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *