« Le temps suspendu


Il est des mots qu’il faut serrer
Entre note et flutée et doigt de fée.
Il est des nuits
Irisées d’infini.
Il est des lieux de silence,
Des maisons de belle aubaine.
Il est des paysages au temps suspendu,
Des mots pelés,
Des rochers gravés,
Des rivières cuivrées,
Où plane le cri piquant de la beauté. »
Rolande Causse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *