Libérez vos mots…


On me dit souvent: « Je ne sais pas écrire; j’ai des choses, là, en moi, mais je n’arrive pas à les faire sortir. »
Les mots sont comme les larmes, ils ne sortent que quand on décide de les libérer sinon ils restent en nous, font les cent pas dans notre subconscient comme un prisonnier le ferait dans une minuscule cellule. Imaginez ce prisonnier, dans son cachot exigu, tendu vers le coin de ciel bleu qu’il aperçoit au travers de la seule petite fenêtre qui donne sur le monde extérieur, attendant qu’on le libère de ces chaines qui l’empêchent d’aller et venir comme bon lui semble… Devenez ce prisonnier ne serait-ce qu’une minute. Ressentez son envie de sortir, de respirer l’air frais, de marcher au gré de ses envies, de se sentir vivre.. Puis regardez la porte s’ouvrir, les chaines tomber et ressentez alors toute son exaltation, tout son bonheur quand l’air de la liberté s’engouffre dans ses poumons, quand ses yeux s’ouvrent à la beauté de la vie… Les mots que vous ne laissez pas sortir sont comme ce prisonnier. Ils regardent au travers des barreaux de votre prison intérieure la partie de vous-même libre et exaltée qu’ils aimeraient rejoindre. L’écriture est une voie de libération intérieure. Elle fait disparaître les prisons, élimine les barreaux, efface les condamnations. Elle rend libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *