Les vieilles âmes du monde

Ce matin là, les vieilles âmes du monde s’étaient réunies au-dessus de l’abbaye de Saint-Michel de Cuxa pour travailler à la paix dans le monde. L’heure était grave. Le communautarisme, le rejet, l’exclusion, le racisme, l’incompréhension interculturelle se répandaient partout comme une trainée de poudre qui, à peine allumée, allait tout faire exploser… Il fallait agir vite. Les vielles âmes avaient formé un nuage au dessus des bâtiments ancestraux, espérant ainsi ainsi attirer l’attention des êtres incarnés qui ne manquaient pas de passer à proximité à longueur de journée. Mais rien ne semblait devoir les alerter. Emportés par le tourbillon de la vie quotidienne, ils ne prenaient plus le temps de regarder autour d’eux. Ils couraient, couraient, couraient, sans même savoir pourquoi et surtout après quoi ils couraient. Les vieilles âmes auraient beau délibérer pendant des siècles, elles n’avaient pas la clé de la paix. Tout juste pouvaient-elles éveiller quelques consciences qui, elles-mêmes, réveilleraient quelques être incarnés qui, eux-mêmes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *