Lettre à l’Inspiration


Où es-tu passée Inspiration ? Tu as toujours été là, fidèle et constante, te faufilant dans une photo, un regard, une situation… Et ce matin, je ne te vois pas. J’ai beau te chercher, tu restes invisible. Du coup, les mots me fuient et quand j’en saisis un, il me regarde avec dédain et arrogance du haut du dictionnaire où je suis allée le chercher. Ce n’est pourtant pas faute de puiser dans mon chapeau d’idées ! Mais les mots que je parviens à extirper du brouillard de ma conscience restent là, inertes et indifférents à mon attente. Alors je continue, je m’obstine espérant ainsi te convaincre de revenir et de me permettre de dérouler la pelote de laine qui racontera une histoire… Mais ce matin décidément, tu as décidé d’aller voir ailleurs. Tu ne m’as pas habituée à une telle infidélité. Mais est-ce vraiment une infidélité ou plutôt une manière de me faire comprendre que rien n’est jamais acquis dans la vie ? La réponse se trouve dans la question… Les mots ne sont rien sans toi, seulement un ensemble de lettres auquel on a attribué un sens, figé et immuable. Avec toi, Inspiration, les mots prennent une toute autre couleur que celle, unique, dont on l’a parée à l’origine. Surtout, ils prennent vie, s’animent, s’agitent, s’habillent d’émotions et d’états d’âme. Sous ta baguette, ils entraînent tous ceux qui se posent sur eux dans une douce et noble sarabande. Parfois, c’est quand les personnes ou les choses disparaissent qu’on s’aperçoit à quel point elles comptaient pour nous. Il en est de même pour toi Inspiration. Sans toi, mes histoires n’ont plus le goût de la vie. Les oranges sont des oranges et les citrons, des citrons. Pas moyen de les faire s’animer ou de les faire parler ! Alors, je ne te dirai que deux mots ce matin, Inspiration : merci ! Et…. Revieeeeeeeeeeeeennnnnnnns !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *