Petit bonheur deviendra grand


Il se balade au gré du vent, s’arrête là où on lui ouvre la porte, s’envole dès qu’on veut l’enfermer… Petit bonheur est ainsi, libre et indépendant. Il se nourrit de confiance, de solitude, d’air pur, d’équilibre, de partage. Il fuit l’exclusivité, la fusion et ne s’épanouit que dans la tranquillité et l’harmonie. N’’essayez pas de l’attraper, ni de le mettre en cage, il fuirait aussi sûrement et aussi rapidement qu’il est apparu. Petit bonheur arrive toujours quand on ne l’attend pas. Il fait briller les yeux, s’arrondir les bouches, s’illuminer les visages, vibrer les corps. Il déclenche les rires, réveille les âmes, ouvre les cœurs. Il peut être aussi éphémère que la course d’une feuille qui tombe de sa branche, que le soleil qui perce à l’horizon, ou que la goutte de rosée qui perle sur le pétale d’une rose, mais il peut aussi durer toute une vie… Il ne vit ni du passé, ni de l’avenir, juste de l’instant présent. Il flirte sur les émotions, accueille les états d’âme, n’exige rien, accepte tout… La peur le mine, les plaintes le paralysent, l’enfermement le tue. Il ne demande qu’une chose : qu’on le laisse respirer et vivre comme il l‘entend. Dans la foi et l’ouverture d’esprit et de cœur. Ainsi, et seulement ainsi, petit bonheur deviendra grand…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *