Pourquoi fait-il si chaud ici?


« Pourquoi fait-il si chaud ici? J’étouffe. Je suis arrivé ce matin en cet étrange endroit. Je suis exténué. Mes branches sont encore douloureuses. Serrées dans un drôle de filet, elles s’étirent peu à peu et mon tronc peine à s’élargir. Quant à mes aiguilles pourtant si résistantes sous le poids de la neige, elles sont à présent si frêles…
Hier, j’étais dans ma forêt, baigné de la lumière du soleil, de la lune et des étoiles au gré du temps qui passe, libre et fier. J’avais plein de copains, mes parents m’enlaçaient de leurs tendres branchages. Que de beauté autour de moi… Nous étions liés par nos racines, nos vibrations, notre puissance.
Et à présent je suis au milieu cet étrange endroit, à côté d’un feu qui crépite. J’ai si chaud. Des humains sont autour de moi : ils semblent bienveillants. J’ai été accueilli comme un prince, on m’a étrangement habillé de rouge et or, avec délicatesse et cérémonial.
Une larme de résine s’est déposée sur mon tronc lorsque le grand-père a soulevé l’enfant pour déposer l’Etoile en haut de ma cime. Quels drôles de sentiments m’envahissent alors, tous ces regards émerveillés qui se posent sur moi avec la même lueur : celle de l’Amour.
Ce sera donc ici la fin de ma vie de sapin ? Tant que leur cœur illuminera mon dernier chemin, je resterai digne et beau, je leur offrirai la magie de Noël.
Ainsi est mon chemin : déraciné, vendu et accueilli avec humanité sous prétexte d’une célébration.
Mais avant de partir, de finir avec les déchets, mes aiguilles seront tombées. Je garde l’espoir qu’un sapin artificiel, l’année prochaine, sera acheté. Ainsi ma forêt restera la plus belle des forêts.
Et des larmes de résine glissèrent le long du tronc de ce beau sapin. » Texte écrit par Denise, lors de l’atelier d’écriture du mois de décembre. L’exercice consistait à se glisser dans la « peau » d’un sapin de Noël décoré et exposé dans un salon familial…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *