« L’aventure du jeûne dernier épisode

Mathilde Mercinier ou l’histoire d’un retour à la vie
16 octobre 2019
Emotions…
18 octobre 2019

« L’aventure du jeûne dernier épisode

« L’aventure du jeûne dernier épisode
L’aventure tire à sa fin. Nous sommes toutes un peu nostalgiques de devoir nous quitter. Ces quelques jours passés ensemble ont permis de tisser des liens très forts entre nous. La nuit a été courte pour chacune de nous. Le retour à la civilisation et surtout au quotidien avec son stress et ses obligations approche à grands pas. Je suis comme une enfant qui ne veut pas aller à l’école, prête à me cacher sous les draps pour qu’on m’oublie. Nous étions là comme dans une bulle, sans notion du temps, nos journées rythmées par le même rituel apaisant et régénérant. Dans la salle où nous nous retrouvons chaque matin depuis huit jours, il règne une ambiance inhabituelle, pleine d’émotion et de chaleur. Le petit shooter de pur jus dégusté, direction la séance de yoga en plein air, près de la piscine. Le soleil est levé depuis deux heures maintenant et réchauffe nos corps encore un peu endormis. Cette séance, parce que c’est la dernière, prend une saveur toute particulière. Moi qui y étais réfractaire à mon arrivée, j’y ai pris goût, surtout à la relaxation finale où à chaque fois, je m’échappe si loin que mes camarades ont bien du mal à réveiller, ce qui les fait toujours beaucoup rire. Quelle plaisir d’ouvrir les yeux et de voir ces visages radieux et hilares au-dessus de ma tête. Au retour, un verre de graines de lin trempées pour relancer le transit et trois pruneaux. Pour ma part, je n’en prendrai que deux. Je n’ai toujours pas faim et j’aurais bien continué le jeûne encore un peu… Il est temps de se quitter. Sur la route du retour, je tire un petit bilan de cette semaine riche en émotions et en découvertes de toutes sortes. Je n’aurais jamais cru pouvoir me passer de manger aussi facilement. Quand on se prépare bien, dans sa tête et dans son corps, quand on s’entoure bien et qu’on sort de son cadre habituel, le jeûne passe comme une lettre à la poste. Bien sûr, vous avez des moments plus difficiles que d’autres, mais une fois passés, vous vous sentez plus légère. Je savais mon corps encombré de toxines, mais je suis maintenant capable de le ressentir dans ses réactions, de cerner l’organe concerné et surtout de rétablir l’équilibre. Certains me diront, à la lecture de mes témoignages, qu’il manquait la partie spirituelle, mais la spiritualité se vit au quotidien. Pas besoin de faire un jeûne pour ça. Notre jeûne a été parsemé de rires, de discussions culinaires, d’escapades chez les vrais et bons petits producteurs, de profonds échanges et de petites attentions qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Merci Solange, Valérie, Mathilde, Cécile pour tous ces beaux moments passés ensemble. » Christine Allix
Mathilde Mercinier
Cécile Enderlé-Chazalviel







Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *