Angélique Marcellier, chamane et fille de lumière

Le bouquiniste
2 avril 2020
La vieille étable et l’inscription
8 avril 2020

Angélique Marcellier, chamane et fille de lumière

Elle pourrait paraitre femme-enfant tant elle a su garder l’innocence des premières années de la vie. Elle pourrait s’appeler fille de lumière tant elle rayonne par sa seule présence et son cœur grand ouvert.

Elle pourrait apparaitre comme une privilégiée de la vie tant tout semble lui réussir.

Angélique Marcellier n’est rien de tout ça et un peu de tout ça. Cette jeune femme à l’apparence un peu féérique des amazones est chamane. Pas une chamane venue de nulle part et apparue fort opportunément à la faveur d’un film. Non, une vraie chamane. De celles qui savent se relier à des mondes accessibles aux seuls initiés. De celles qui ont connu et vécu l’enfer pour mieux pouvoir l’écouter, l’entendre et le guérir chez les personnes qu’elle rencontre et qui le vivent à leur tour.

Elle ne vous promet pas la lune, juste l’écoute de ce que vous êtes au plus profond.

Elle ne se dit pas élue par je ne sais quelle force divine et à ce titre capable d’enlever d’un roulement de tambour tout ce qui obscurcit votre vie, mais juste messagère de guides et d’esprits invisibles de la plupart d’entre nous.

Elle ne vous juge pas, ni ne vous enchaîne.

Elle vous dit seulement de ne pas avoir peur de la lumière, de ne pas avoir peur de se mettre en lumière, de ne pas avoir peur de qui l’on est, de ne pas avoir peur de montrer qui l’on est.

Quand sa voix s’élève au-dessus de vous au rythme de son tambour, elle vous pénètre au cœur et vous emmène dans un de ces voyages initiatiques qui changent sinon votre vie, du moins votre vision de la vie.

Elle ne s’enorgueillit pas de son don, mais n’en doute pas, se contentant juste d’assumer sa « mission » de vie. Avec amour, bienveillance et générosité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *