« L’aventure du jeûne, épisode 6 Dernière journée de jeûne avant le début de la…

« L’aventure du jeûne, épisode1 Septembre 2019. L’arthrite se fait douloureusem…
7 octobre 2019
Cécile Enderlé-Chazalviel : de l’enseignement à la naturopathie Une petite silh…
16 octobre 2019

« L’aventure du jeûne, épisode 6 Dernière journée de jeûne avant le début de la…

« L’aventure du jeûne, épisode 6
Dernière journée de jeûne avant le début de la reprise alimentaire. Après une nuit profonde et reposante et notre petit shooter de pomme, poire, curcuma, gingembre et poivron, direction la traditionnelle séance de yoga du matin pour préparer la rando à venir. La séance se termine toujours par dix minutes de relaxation. Je m’endors si profondément que même le Om, cette syllabe sanscrite qui correspond à peu près à l’amen des chrétiens, de mes camarades ne parvient pas à me réveiller ! Il faudra tout l’entêtement de Mathilde Mercinier, notre professeur de yoga, et de son bol chantant pour me faire revenir sur terre ! Le temps de se changer et de préparer tout l’attirail nécessaire, nous voilà parties vers Esparron-du-Verdon. Avant, Valérie et moi partons déposer sa voiture électrique à l’une des bornes installées à Gréoux-les-Bains. Le GPS est sensé nous guider, mais toutes occupées à discuter, nous loupons systématiquement les routes qu’il nous indique ! Pas grave. Nous sommes des aventurières dans l’âme. Après avoir échoué sur une voiture incendiée où trônent deux panneaux « Chasse interdite », nous nous nous engageons sur une petite route sensée nous ramener sur la route de notre destination initiale. Quelques centaines de mètres plus loin, nous arrivons dans un petit hameau et surtout face à une énorme remorque qui bouche l’intégralité de la voie et que le paysan du coin a dû mettre pour décourager les touristes de s’aventurer plus loin. Demi-tour et retour sur la voie principale tous rires dehors. La journée commence bien. Nous nous retrouvons tous les quatre au niveau d’Esparron où nous entreprenons de marcher le long de la falaise qui surplombe ce fameux lac. L’endroit est magnifique. Une eau couleur émeraude, des nautiles gravés dans les pierres sur lesquelles nous marchons, un paysage à couper le souffle. Objectif, rejoindre une petite crique et… se baigner ! Enfin. Et sans se casser le col du fémur sur les pierres glissantes, ce qui serait dommage à mon jeune âge ! Mathilde et moi plongeons dans l’eau transparente, nos deux autres camarades se contentant de constater d’un doigt de pied et avec effroi combien l’eau est froide ! La route du retour se passera à s’échanger toutes les recettes possibles et imaginables de bons petits plats. Des recettes que l’on commence à préparer en s’approvisionnant chez les petits producteurs du coin des meilleurs produits dont les fameuses tripes que l’on a vues cuire sous nos yeux la veille ! Le soir arrive et avec lui, la conférence de Cécile Enderlé-Chazalviel sur la reprise alimentaire, aussi importante que la descente alimentaire qui a précédé le jeûne. En huit jours, l’estomac a rétréci, le corps s’est habitué à ne pas manger. Il faut donc le réhabituer progressivement aux aliments et passés les deux premiers jours de fruits et légumes, réintroduire chaque jour, une catégorie d’aliments. Pas question de manger un magret ou un plat de tripes dès lundi sinon vomissements assurés ! En même temps, quand vous n’avez pas mangé depuis quelques jours, tout prend la saveur des mets les plus exceptionnels que vous mangiez avant ! La soirée se termine par une douce conversation. En huit jours, des liens très forts se sont noués entre nous. Chacune a vécu le jeûne différemment. Solange, notre petite « maman » toujours pleine d’attentions, a dû passer à la mono diète parce que son corps n’acceptait pas le jeûne. Valérie, notre épicurienne débordante d’énergie, a passé cette semaine comme si elle ne jeûnait pas ! Quant à moi… Vous savez déjà tout ! A demain pour le 7e et dernier épisode de cette épopée qui restera mémorable à plus d’un titre ! » Christine Allix







Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *