« Le p’tit grain de folie Le p’tit grain de folie était heureux. L’âme qu’il av…

« La complainte des mégots – Hé, toi, tu m’entends ? Surprise, Lili se retourn…
12 septembre 2019
« A l’école d’antan… Une salle de classe comme il n’en existe plus. Des tables …
17 septembre 2019

« Le p’tit grain de folie Le p’tit grain de folie était heureux. L’âme qu’il av…

« Le p’tit grain de folie
Le p’tit grain de folie était heureux. L’âme qu’il avait investie répondait à ses avances sans une seconde d’hésitation. Elle avait même tendance à devancer ses propositions. On aurait dit une âme d’enfant tant elle était prompt à suivre ses envies, quitte, souvent, à décontenancer non seulement son entourage, mais aussi toutes les personnes qu’elle rencontrait. Un jour pourtant, il la sentit plus réticente. Elle commença à ne plus faire appel à lui aussi souvent. Jusqu’à ce qu’un jour, elle ne lui fit plus aucun signe. Comme si on l’avait mise sous l’étouffoir, lui avec bien sûr. Le p’tit grain de folie en fut tout d’abord très affecté. Puis très triste. Aussi bien pour lui que pour elle. Il était ce qui faisait son charme. Elle semblait avoir perdu cette innocence, cette fraîcheur à nulle autre pareille. Il tenta bien de la réveiller, mais rien ne semblait pouvoir la sortir de la tour où on l’avait enfermée, où elle avait accepté de se laisser enfermer. D’aucuns auraient pu se résigner et s’échapper vers une autre âme, mais le p’tit grain de folie n’était pas du genre à baisser les bras. Il prit son mal en patience et continua de lui envoyer des envies inconvenantes, anticonformistes, improbables mêmes. Il la sentit tressaillir plusieurs fois, mais sans suite. Elle semblait comme éteinte. Un jour pourtant, à la faveur d’un voyage au son du tambour, il la sentit s’ouvrir. Très peu et très doucement. Il vit très distinctement la chape de plomb qui pesait sur elle se soulever très légèrement. Il n’en fallait pas plus pour qu’il se précipitât dessous, l’empêchant ainsi de retomber aussi lourdement qu’elle s’était élevée. Surprise, l’âme regarda le p’tit grain de folie comme si elle ne l’avait jamais vu. Et elle se souvint… Des bains de mer en plein hiver, des sourires décrochés à de parfaits inconnus, des discussions impromptues au coin d’une rue ou à un comptoir de bar, de la partie lumineuse de chaque être qu’il faut parfois aller chercher loin et qui pourtant existe bel et bien… Alors, quand cette nuit-là, il lui souffla d’aller nager à la lueur de la pleine lune, elle ne résista presque pas, même quand il fallut entrer dans une mer sombre sans en connaitre ni la profondeur, ni la température. Après tout, que risquait-elle ? Juste de ramener plein de sable avec elle ! Cette nuit-là, elle renoua non seulement avec son p’tit grain de folie préféré, mais aussi avec le rire et l’insouciance. La vie réserve parfois des surprises, pas forcément très agréables. Il suffit de se laisser porter, d’attendre que la roue tourne et nous ramène à des jours meilleurs. Le p’tit grain de folie, lui, n’a jamais douté. Il a su attendre que la roue tourne en sa faveur. Et il a eu raison. Quant à l’âme en question, elle s’est jurée que plus rien ni personne ne la couperait de son p’tit grain de folie ! » Christine Allix


Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *