" le verre de whisky Il n'y aura pas de photo ce soir. Les mots suf…

« Le point d’exclamation ! Ce jour-là, le point d’exclamation avait encore vécu…
18 septembre 2019
« Marie et Homère Une salle d’attente de praticien comme il en existe tant. Ave…
27 septembre 2019

" le verre de whisky Il n'y aura pas de photo ce soir. Les mots suf…

 » le verre de whisky

Il n’y aura pas de photo ce soir. Les mots suffiront à dire l’affection que nous te portions, à toi l’ami parti vivre sous d’autres cieux. Ce samedi soir, tu vois, nous sommes tous là, réunis autour de cette table de salon qui nous a si souvent vus, et entendus refaire le monde. D’ailleurs, il y a ton verre de whisky, là, au beau milieu, qui n’attend que toi pour s’entrechoquer avec les nôtres. A défaut, c’est ta compagne qui ne cesse de le lever et nous qui ne cessons, ironie de la vie ou pied de nez à la mort, de trinquer à ta santé. Cette compagne qui t’a accompagné jusqu’au bout de la nuit, acceuillant tes colères et ta révolte, tentant de soulager tes souffrances. « Mais vas-tu donc te taire Francine! » Combien de fois lui as tu lancé cette boutade qui aujourd’hui nous fait encore tant rire avec cette voix tonitruante et douce à la fois! Une voix à ton image toi le pudique qui ne savait pas montrer ses sentiments mais qui aurait décroché la lune pour nous faire plaisir ! Samedi soir, tu as dû bien rigolé de nos anecdotes et de nos blagues un peu lourdes destinées à repousser le moment des larmes… tu étais notre ami et sans doute ne te l’avons-nous pas assez dit, pas assez montré. Sans doute ne t’avons-nous pas donné autant que ce que tu nous as donné… pourtant, ce soir, le temps n’est pas, n’est plus aux regrets. La Vie continue et ce serait te faire injure que de l’oublier. Alirs, tout à l’heure , avec des amis que tu n’as pas eu le temps de connaître, je lèverai mon verre à toi le cinéphile incollable, le Dj hors pair l’ami précieux qui, derrière ses silences et son regard parfois lointain, cachait une réelle et profonde générosité. Bon voyage Patrice.  » Christine Allix.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *