Tag Archives: Mots

Le journal


7h, un matin d’été, sur la plage ensoleillée… Ce pourrait être le titre d’une chanson… Après des jours et des nuits de canicule, l’air s’est enfin rafraîchi. Un homme, avec une serviette de bain autour du cou pour seul bagage, se dirige vers la mer d’huile, suivi de près par une femme qui, visiblement partage le même désir de baignade. Un couple et un enfant en bas âge leur emboîtent le pas. Sur le front de mer, les commerçants estivaux s’activent à installer leurs stands de robes d’été, paréos, claquettes et autres savons parfumés. La station balnéaire se réveille doucement.
Lire la suite

Sentez-vous libre d’écrire…


« Sentez-vous libre d’écrire…
L’écriture ne se perd pas. Au contraire, elle n’a jamais été si présente, si prégnante. Comme si chacun sentait cette nécessité de transmettre par les mots les souvenirs, les ressentis, les émotions… Les puristes pourront toujours se plaindre du langage SMS qui a tendance à se généraliser, des fautes qui plombent les textes, de la syntaxe qui part en déliquescence… Ils oublient que, parfois, souvent, le plus souvent même, le fonds importe plus que la forme. La langue française permet les digressions, les encouragent même. Quel est le plus important : donner à lire du vide
Lire la suite

La panne


Parfois, les mots ne veulent pas sortir. Ils sont là, tout près, mais inaccessibles. Et plus vous essayez de les faire sortir, plus ils se cachent. Eux seuls savent ce qu’ils veulent vous dire. D’ailleurs, si vous prenez le temps de les écouter, ces mots rebelles qui refusent soudain de vous obéir, ils vous demandent juste d’écouter le temps qui s’écoule doucement. Ils vous supplient de regarder la petite étoile de mer échouée sur le sable, sans la décrire ou en inventer une histoire. Ils vous susurrent à l’oreille que s’ils restent précautionneusement blottis au creux de vous, c’est que
Lire la suite

Les mots des autres


Trop de mots en tête. Trop de mots des autres à écouter, à conserver, à dorloter jusqu’à ce qu’ils se transforment en phrases et en histoires. Et l’impensable. Elle d’habitude si à l’aise à l’écrit, qui ne parvenait plus à se faire comprendre. Pire, qui allait de malentendus en malentendus. A force d’accueillir les mots des autres, elle en avait perdu les siens. Il suffisait qu’elle se mît à écrire en son nom pour que les mots se précipitassent tous en même temps et tel un ouragan, balayassent tout sur leur passage. Les personnes à qui elle les adressait fuyaient
Lire la suite

Là où le vent s’arrête…


Ce pourrait être un titre de film ou le début d’une histoire… Ou simplement des mots posés les uns à la suite des autres, sans ordre réfléchi, ni intention particulière. Des mots sortis de nulle part qui se posent, soudain, transformant la vibration du moment en douceur… Des mots qui ont choisi de venir là, à ce moment précis, de s’associer pour dégager des harmoniques subtiles, difficilement perceptibles au premier abord, mais pourtant prégnantes… Là où s’arrête le vent commence peut-être l’aventure… Mais ces mots-là ne sont pas encore sortis de leur silence. Ils attendent le moment opportun pour former
Lire la suite

« Le temps suspendu


Il est des mots qu’il faut serrer
Entre note et flutée et doigt de fée.
Il est des nuits
Irisées d’infini.
Il est des lieux de silence,
Des maisons de belle aubaine.
Il est des paysages au temps suspendu,
Des mots pelés,
Des rochers gravés,
Des rivières cuivrées,
Où plane le cri piquant de la beauté. »
Rolande Causse
Lire la suite

La relation épistolaire


Elles ne s’étaient jamais rencontrées, mais elles s’écrivaient tous les jours. D’elle, Léa n’avait eu qu’une image furtive. Elle se souvenait d’un regard profond et interrogateur, d’une présence charismatique, d’une prestance fascinante. Elle n’avait pas entendu sa voix, s’était d’ailleurs souvent demandé quel timbre elle pouvait bien avoir. Habituée à se nourrir de son imaginaire, Léa avait noué une relation profonde et inconditionnelle avec cette femme. Comme quelques années auparavant avec un petit hibou attentif et affectueux, elle avait défié les lois de la condition humaine qui imposent de rencontrer physiquement quelqu’un pour l’aimer. Et le miracle s’était produit. Elles
Lire la suite

Lettre à l’Inspiration


Où es-tu passée Inspiration ? Tu as toujours été là, fidèle et constante, te faufilant dans une photo, un regard, une situation… Et ce matin, je ne te vois pas. J’ai beau te chercher, tu restes invisible. Du coup, les mots me fuient et quand j’en saisis un, il me regarde avec dédain et arrogance du haut du dictionnaire où je suis allée le chercher. Ce n’est pourtant pas faute de puiser dans mon chapeau d’idées ! Mais les mots que je parviens à extirper du brouillard de ma conscience restent là, inertes et indifférents à mon attente. Alors je
Lire la suite

Le serment


Ils avaient attendu longtemps ce moment, ce moment où ils allaient se retrouver et se dire leur amour. Ils avaient couru, l’un et l’autre, vers ce bar où ils s’étaient donné rendez-vous. Des semaines qu’ils se tournaient autour, qu’ils se cherchaient, qu’ils se recherchaient sans réussir à mettre un mot, une phrase sur ce qu’ils ressentaient. Ils avaient peur tous les deux que les mots ne gâchent tout, ne cassent cette complicité qui s’était instaurée presque à leur insu. Alors, ils s’exprimer peu ou juste pour sortir des banalités, se contentant de savourer chaque minute passée ensemble. Pourtant, ce soir-là,
Lire la suite

Psychomocoeur

« Le visage fermé, l’homme n’avait visiblement pas envie d’être là. « Mais qu’est-ce qui m’a pris d’aller chercher du pain », pensa-t-il en pestant contre lui-même. « C’est quand même pas à moi de faire ça. » Ce matin-là, il y avait foule et les clients semblaient s’être donné le mot pour acheter toutes les pâtisseries ! Paul n’aimait pas perdre son temps. Comme tout cadre qui se respecte, le temps était pour lui synonyme d’argent.

De petits cris semblables à ceux d’un chiot le tirèrent soudain de sa torpeur. Il se retourna, intrigué, et ne put réfréner un … Lire la suite

Femme jusqu’au bout des mots

Aujourd’hui, partage d’un magnifique texte de Claudine qui, invitée à écrire sur son identité de femme, a écrit « en couchant l’inspiration comme elle venait, sans chercher à bien faire, juste ce qui me traversait l’esprit »…
Magnifique exemple d’écriture intuitive… <3
« Femme jusqu’au bout des mots
Oui, mais alors quels mots?
Dire en quelques mots
Sans qu’ils soient trop sots?
Alors qu’il est déjà trop tôt
Faut-il penser des mots?
Ou bien panser nos maux?
Je n’en pipe pas mot
Face à ce flot de mots
Ou bien, est-ce un gros mot?
Alors qu’il ne le faut
J’en … Lire la suite

Quand les mots ne veulent plus sortir…

Parfois, les mots ne veulent plus sortir, refusant de franchir la barrière devenue trop prégnante de notre conscient, de nos peurs, de nos émotions. Alors, les images, les photos viennent à notre secours. Elles parlent à notre place, disent ce que nous ne pouvons écrire, font remonter à la surface des souvenirs enfouis…… Lire la suite